Itinéraire d’une française en Argentine: Puerto Madryn

0

Puerto Madryn est la troisième étape de l’Itinéraire d’une Française en Argentine, après la visite de Córdoba et des Parcs Naturels Talampaya et Ischigualasto que vous pouvez découvrir sur le Blog d’Argentina4U.

Après la Cordillère des Andes, je suis en direction de l’Océan Atlantique en Patagonie pour rejoindre Puerto Madryn. Puerto Madryn est un véritable sanctuaire pour animaux du pôle. La Patagonie est un lieu mystique et sauvage, qui fait tant rêvé. C’est un lieu où l’on ressent toute la force de la Nature. Le vent, par exemple, est d’une force incroyable. Les routes droites et longues dans un désert aride nous mène enfin vers la mer céleste.

Puerto Madryn: à la rencontre de la faune du pôle

Puerto Madryn: à la rencontre de la faune du pôle / source

Punta Tombo: le sanctaire des manchots

Punta Tombo, à 170 kilomètres de Puerto Madryn, est un site protégé qui accueille près d’un million de manchots, appelés “pingüinos” en Argentine. Alors, vous me direz que si on dit “pingüinos” en espagnol, il s’agit de pingouins en français. Et bien, non, il s’agit bien de manchots car ils vivent dans l’hémisphère sud, et ils ne savent pas voler (contrairement au pingouins).

Punta Tombo est le seul endroit au monde où l’on peut s’approcher aussi près des manchots! Un véritable contact avec ces animaux, qui nous paraissent tant exotiques et sauvages, est crée. Dès l’entrée du site, on s’émerveille devant la vue des milliers de petites tâches noirs et blanches sur la colline. Mais, ce qui est le plus surprenant, c’est le cri du manchot, similaire au braiment de l’âne.
Ensuite, je me promène le long des sentiers, et je m’arrête toutes les 30 secondes pour observer tel ou tel manchot. J’ai passé des heures et des heures à les admirer. Chaque “pitrerie” du manchot le rend encore plus sympathique et merveilleux. Entre le manchot qui se dandine, ceux qui sont en couple, celui qui garde l’œuf, celui qui se dore la pilule au soleil, les petits manchots gris, etc… Je ne sais plus où donner de la tête!

La Péninsule Valdès: paradis animalier

La Péninsula Valdès est sans aucun doute l’EXPERIENCE DE SA VIE. À ne manquer sous aucun prétexte! La Péninsule Valdès est classée au Patrimoine de L’Humanité par l’UNESCO. J’insiste vraiment sur le fait que c’est une chance unique de se retrouver à la Péninsule Valdès. Car, une sorte de relation est crée avec ces animaux sauvages, très impressionnants, qui se laissent approcher, et qui parfois jouent avec vous.

La Baleine: 80 tonnes de plaisirs pour nos yeux

La star de la Péninsule Valdès est la baleine Franche Australe. La Péninsule Valdès est un endroit unique, car c’est là où se trouve la plus grande concentration de baleines Franche au monde. La baleine arrive en juin et repart en décembre, la Péninsule Valdès est son lieu de reproduction et de vie pour les premiers mois du baleineau.

La baleine Franche est très joueuse et démonstrative. Ce qui signifie qu’elle aime poser devant les photographes, sauter dans l’eau ou frapper sa nageoire contre l’eau. Imaginez-vous quelque 80 tonnes sauter dans l’eau? Un spectacle fascinant et émouvant! Je me suis sentie tellement petite face à ce monstre marin.

Saut de la Baleine Franche à la péninsule Valdès

Saut de la Baleine Franche à la péninsule Valdès / source

Les Lions de Mer et les Elephants de mer

Les Lions de mer, appelés ainsi en référence à la crinière du mâle, est une otarie qui se trouve en Amérique du Sud. La Péninsule Valdès est un des plus grand refuge de ces animaux. Lors de mon tour à la Péninsule, je me suis arrêtée à une plage. On repère de loin les lions de mer à cause, principalement, de leur odeur. Ensuite, le spectacle est devant mes yeux. Le mâle (celui qui porte la crinière) est entouré de femelles dont certaines ont des petits (naissance de décembre à janvier). C’est amusant de voir les petits joués ensembles et suivent la mère. Mais surtout, c’est incroyable de les voir se bouger sur la plage.

Un groupe de Lions de Mer avec le mâle au centre

Un groupe de Lions de Mer avec le mâle au centre / source

Pas très loin, se trouve un Eléphant de mer, de la famille des phoques. On le reconnait par sa trompe et par sa taille (4 à 5 mètres). Pour l’instant, “mon” Eléphant de mer est affalé sur la plage. Il me parait impossible de voir cette masse se bouger. Pourtant, il fait un unique effort en se mettant du sable sur le dos.

Un Elephant de Mer qui se dore la pilule en Argentine

Un Elephant de Mer qui se dore la pilule en Argentine / source

Le plaisir est donc l’observation de ces animaux qui me paraissent si exotiques! Si vous avez de la chance, vous pourrez assister au repas d’un orque mangeant un lion de mer. Un moment unique dans sa vie me semble-t-il. La Péninsule Valdès est un lieu unique où l’on peut voir plein d’animaux. J’ai décrit ici les animaux grands (pour ne pas dire énormes). Mais d’autres animaux, tout aussi exotiques, sont présents à la Péninsule Valdès comme le tatou, le guanaco, le mara, …

Un groupe de guanacos, présents à Puerto Madryn

Un groupe de guanacos, présents à Puerto Madryn / source

La ville de Puerto Madryn aux allures galloises

Cela peut surprendre, mais il y a bien une communauté de Gallois à Puerto Madryn. La ville a même été fondée par les Gallois en 1886. La culture galloise est encore présente. Plusieurs festivals d’origine galloise, comme celui du Eisteddfod, se déroulent toute l’année.

La ville de Gaiman est aussi très influencée par la culture galloise. Après avoir fait des visites à l’air libre, rien de mieux que de se réchauffer dans une Maison de Thé. Tout y est: la vaisselle, le drapeau, les manières, le thé et les gâteaux typiques du Pays de Galles.

Visitez le site d’Argentina4U pour en savoir plus sur les activités à faire à Puerto Madryn. N’hésitez pas à partager vos expériences sur Puerto Madryn.

Par Emilie Pinel