Cours d’espagnol à Buenos Aires

0

Nous avons testé pour vous le centre de langues, ExpansionSpanish afin de vous donner les astuces pour des cours d’espagnol à Buenos Aires. Monsieur Gabriel Aragona, Directeur Académique de l’école nous explique les secrets, les erreurs, les pays et les nationalités qui aiment, détestent et admirent cette langue porteuse d’amour et de romantisme, appelée le catellano ou l’espagnol.

Cours d’espagnol à Buenos Aires: point sur la concurrence et sur la formation

Buenos Aires est la deuxième ville la plus peuplée d’Amérique du Sud avec un peu plus de 3 millions d’habitants aujourd’hui et un niveau touristique très attrayant. C’est une ville riche culturellement et très attractive. Depuis 2 ans le nombre d’étudiants est en hausse et il y a de plus en plus de touristes qui viennent découvrir la ville, mais aussi prendre des cours d’ espagnol à Buenos Aires. Ceci se nomme le tourisme idiomatique.

Un congrès de tourisme idiomatique s’est mis en place dernièrement, avec pour objectif  de développer le Tourisme à  Buenos Aires.

Pour prendre des cours d’espagnol dans la capitale, la concurrence est grande car il y a de nombreuses écoles. Un bon nombre  d’écoles ont ouvert leurs portes autour des années 2001/ 2002  durant la crise. Mais petit à petit ces écoles se ferment et  aujourd’hui il  ne reste que les meilleures et les plus grandes, pour accueillir le flux de touristes toujours plus désireux d’apprendre l’espagnol.

Habla espanol ?

Habla espanol ?, cours d’espagnol a Buenos Aires-Source

Cours d’espagnol à Buenos Aires : complexité et rencontres

L’espagnol est une langue complexe qui présente beaucoup de similitudes avec d’autres langues Européennes comme le Français, l’Italien, le Portugais, ou encore le Roumain qui ont toute la caractéristique commune d’être romancées et latines. Il est donc plus facile pour eux d’apprendre l’espagnol et de prendre des cours d’espagnol à Buenos Aires.  Le problème vient davantage des personnes qui viennent de Hollande, d’Angleterre ou encore des États unis. En effet, l’Anglais en général est plus simple que l’espagnol, qui a une conjugaison et une grammaire beaucoup plus difficiles. Les Anglophones ne connaissent pas du tout par exemple les règles du subjonctif. Une forme beaucoup plus complexe à apprendre. De ce fait l’espagnol devient une langue très difficile pour les personnes qui parlent anglais, allemand ou hollandais.

Il y a également d’autres aspects, les Européens sont habitués à pratiquer d’autres langues, car c’est un continent ou les pays sont proches. De ce fait, un Allemand parle forcement anglais, un Suisse parle Français, un Français à davantage de facilite avec l’espagnol…  Quoi qu’il en soit, la tendance est de parler plusieurs langues.

Aux État-Unis ou en Australie par exemple c’est différent, il n’y a pas cette conscience d’apprendre d’autres langues, de prendre des cours d’espagnol et c’est pour cela que généralement c’est plus difficile.

 Monsieur Aragona, Directeur Académique a l’école EXPANISH explique que les Suisses arrivent en première position pour l’apprentissage de l’Espagnol. Il explique cela par le fait que la Suisse se trouve au milieu d’autres pays, ce qui lui confère une facilité avec les langues voisines comme l’Allemand, le Français et bien-sûr l’Anglais. De plus, il précise que les Suisses ont davantage de capacités pour apprendre une nouvelle langue, ceci est accentué par le fait que les Suisses sont également de grands voyageurs.

Les erreurs : Cours d’espagnol à Buenos Aires, que faut-il le plus travailler ?

Il est relevé par ce professeur des erreurs fréquentes pour tous ceux qui prennent des cours d’espagnol à Buenos aires comme l’utilisation de por et de para, de ser et de estar, les personnes venant des États-Unis et d’Australie font par exemple fréquemment la confusion sur cette règle basique mais très importante.

Pour d’autres nationalités comme les Français,  les prépositions avec par exemple le ”de”, sont les erreurs les plus récurrentes. Il finit par dire que les prépositions et les constructions de phrases sont les erreurs les plus difficiles à corriger. L’utilisation du subjonctif est aussi la règle grammaticale la plus pénible!

Les anecdotes : Cours d’espagnol à Buenos Aires,un étranger qui apprend le castellano !

Il y en a beaucoup, les meilleures sont par exemple dans l’école de langues, des personnes qui prennent des cours d’espagnol à Buenos Aires depuis très longtemps qui au début étaient des débutants et qui au bout de 5 mois d’apprentissage ont un niveau très avancé et souhaitent souvent par la suite rester ici, trouver un travail sur Buenos Aires par amour pour la ville. L’anecdote particulière est de voir que par la suite quand ils parlent avec des professeurs de Colombie, d’Uruguay, ou d’Espagne… ils parlent avec un accent argentin  qu’on ne leur a pas forcément appris ici, *Hola, che, vos,  tout ceci est très étranger, très argentin. C’est donc un porteno mais ce n’est pas de l’espagnol correct, l’argentin a un accent très fort, la che comme la calle… Mais on s’y fait rapidement et c’est donc très amusant de se prêter à cette nouvelle forme d’espagnol…

Pour prendre des cours d’espagnol mais pas seulement pour aussi découvrir nos activités complètes, rendez-vous sur notre site internet, et consulter tous nos tours et activités à Buenos aires.

fannie blog pic
 
 
 
 
By: Fannie Marti