Les meilleures plages du Littoral Central du Chili

0

Un des avantages de la géographie du Chili est qu’il s’agit d’une bande de terre étroite, la mer est donc toujours relativement proche des villes de l’intérieur. Cela, les habitants de Santiago du Chili l’ont bien compris car en période de fêtes et durant presque tous les longs week-ends ils en profitent pour échapper à l’agitation de la ville et visiter les plages du Littoral Central du Chili. Quelques unes des destinations les plus proches se trouvent à seulement 120 km, l’équivalent en moyenne de deux heures de trajet en voiture ou en bus.

Algarrobo est unes des plus belles plages du Littoral Central du Chili. Incontournable! / Photo: Alexis González Molina

Beaucoup de ces plages constituent ce que nous connaissons aujourd’hui comme “Le Littoral des Poètes” car dans quelques uns de ces villages côtiers ont vécu de célèbres poètes qui sont restés fascinés par la beauté du Pacifique et de ce paysage accidenté, sillonné de gorges, de falaises, de rochers et de petites baies. Ce n’est pas pour rien que Pablo Neruda, Adolfo Couve, Vicente Huidobro, et le récemment décédé Nicanor Parra y ont eu leur maisons. Pour cela et pour bien d’autres raisons, nous recommandons à tous ceux qui visitent Santiago (même pour quelques jours) de faire un détour par les célèbres plages du littoral central du Chili.


El Tabo

Probablement l’une des stations balnéaires les plus populaires du Chili grâce à sa proximité avec Santiago. Elle dispose de deux grandes plages, celles de San Carlos et Playas Blancas, qui reçoivent chaque été des milliers de touristes. Elles sont encaissées dans des petites baies qui permettent de réduire la violence des vagues et de rendre la baignade possible, de plus elles bénéficient de températures agréables en comparaison à d’autres qui sont plus froides, sur ce même littoral central. Depuis El Tabo, il est aussi possible d’aller visiter Isla Negra, une commune qui même si elle n’est pas reconnue pour sa plage qui est obstruées par des rochers est célèbre pour avoir été le lieu de vie du poète Pablo Neruda et on peut actuellement y trouver sa maison-musée.

Astuces de voyage: Il y a dans beaucoup de ces plages de petites jetées que les pêcheurs traditionnels utilisent. A côté de ces jetées, vous pourrez acheter du poisson et des fruits de mer frais ainsi que vous asseoir et manger dans un restaurant que ces mêmes pêcheurs administrent collectivement.

Réservez en ligne un tour à Isla Negra avec visite de vignoble depuis Santiago


Las Cruces

Officiellement Las Cruces appartient à la commune de El Tabo et compte trois plages ouvertes à la baignade (Playa Blanca, Las Salinas et Los Pescadores). Le site se démarque par sa beauté naturelle qui à motivé le développement de recherches scientifiques centrées sur la faune et la flore côtière et par ses quartiers emblématiques, El Vaticano, où se conservent jusqu’à aujourd’hui de magnifiques résidences d’une valeur patrimoniale datant du début du XXe siècle. Las Cruces est aussi très connu pour avoir été le foyer du poète récemment décédé Nicanor Parra.

Las Cruces est connue pour sa beauté naturelle et pour avoir été le foyer de Nicanor Parra / Photo: Rubén Pérez

Punta de Tralca

Punta de Tralca fait officiellement partie de la commune de El Quisco mais à la différence de cette station balnéaire, Punta de Tralca est très tranquille et idéale pour les familles ou les couples qui veulent s’éloigner du bruit et de l’agitation. Il ne faut pas oublier que beaucoup des villes voisines “explosent” littéralement en été mais à Punta de Tralca, cela n’arrive pas. Sa plage, sûre et très jolie offre de nombreuses activités et sports d’extérieurs tels que l’escalade sur mur, des cours de surf et de bodyboard ou la location de vélos.


El Canelo

Ses deux plages sont parmis les plus splendides du littoral central, aussi bien la principale que la plus petite qui porte le nom de “El Canelillo”. Elles sont situées entre une péninsule et un cap qui se termine en îlot, dans la zone de la baie, l’eau est très calme et d’un bleu azur intense et transparent. Le seul problème de cette plage est sa petite taille car en période estivale, elle se remplie de monde et il est parfois impossible de trouver de la place pour étendre sa serviette.

Astuces de voyage: Cette plage est idéale pour être visitée très tôt dans la matinée ou après 17h00. N’oubliez pas qu’à ces latitudes le soleil brille presque 20 heures par jour en été.

El Canelo est une des plus belles plages et l’on peut admirer la couleur bleu azur de la mer. / Photo: Gonzalo Frez

Algarrobo

Algarrobo n’a pas seulement une superbe plage de sable blanc, c’est aussi une ville avec une architecture très soignée et cela se voit tout de suite quand on vient des villes situées plus au sud (comme el Quisco) où les constructions son plus rustiques et ne respectent pas de style strict. C’est ici que le touriste pourra trouver une offre gastronomique plus variée ainsi que différentes activités culturelles.

Suivant les points de vue, les désavantages de cette ville sont les énormes tours d’habitation qui ont été construites ces dix dernières années, justement pour les qualités des plages locales qui sont ouvertes à la baignade et ne sont pas encombrées de rochers. Un des complexes immobiliers les plus célèbres de la zone est San Alfonso del Mar qui compte une énorme piscine en forme de lagune à côté de la côte.


Mirasol

La ville suivante, en allant vers le nord par le chemin côtier depuis Algarrobo se nomme Mirasol. Ici vous ne trouverez pas de grands complexes touristiques ni de rue bondées mais seulement des petites maisons avec devant, un jardinet soigné.

En descendant vers la plage par la rue principale, les touristes tomberont sur une très jolie place où se trouvent diverses plantes et fleurs qui sont cultivées par les voisins vivant ici. En arrivant au bout de la rue, les touristes tourneront à droite pour trouver le “Pasaje Buenos Aires” où se trouve l’accès à la zone humide de Mirasol. C’est sans aucun doute le plus grand attrait de la ville. C’est une énorme gorge verdoyante dans laquelle affleurent des eaux souterraines. Grâce à ces eaux, tout le fond de la gorge qui s’étend jusqu’à la côte se transforme en un petit sanctuaire naturel où vont se rafraîchir diverses espèces d’oiseaux de la région.

Plus loin, quand vous laisserez les roseaux derrière vous, vous trouverez une magnifique plage de sable blanc encaissée entre des falaises. Cette plage n’est pas ouverte à la baignade car les eaux sont très violentes mais c’est un vrai spectacle pour les yeux. Vous ne le regretterez pas!

Mirasol est une plage charmante, idéale pour la contemplation / Photo: Camila Santibánez

Tunquén

En langue indigène, Tunquén veut dire “terre fragile” et ce nom lui va très bien puisque si vous descendez sur la plage depuis la falaise qui se projette depuis El Yeco ( la commune qui se trouve entre Mirasol et Tunquén), vous verrez de longues et étroites fissures sur le sol qui montrent l’activité de ce paysage incroyable. Juste où se trouve la pente raide pour descendre de la falaise vous pourrez vous arrêter pour contempler une plage qui donne l’impression de ne jamais s’arrêter, elle est réellement immense, aussi bien en longueur qu’en largeur. Vous vous rendrez également compte que la plage est quasiment déserte car c’est un endroit difficile d’accès.

Si vous n’avez pas envie de descendre la pente d’une falaise, vous pouvez aussi arriver en voiture en suivant la même route côtière que vous avez emprunté jusqu’à Mirasol. Vous y trouverez un carrefour avec indiqué à gauche El Yeco et à droite Tunquén. Prenez la deuxième option et après plusieurs virages serrés vous arriverez près d’un champs où vous trouverez un accès publique vers la plage mais vous aurez à payer 4 USD pour le stationnement. Depuis cet endroit, vous devrez marcher 20 minutes dans le sable vers la mer, ça peut paraître difficile mais ça en vaut la peine puisque Tunquén est la plage la plus jolie de tout le littoral central du Chili.

Tunquén est une plage tellement immense qu’elle paraît ne jamais s’arrêter. / Photo: Juan Guillermo

Comment venir depuis Santiago et le budget quotidien

Si vous voyagez en bus depuis Santiago, vous devez vous diriger vers le terminal des bus San Borja dans la ville de Estación Central ou bien vous pouvez aller jusqu’au terminal privé des entreprises Tur Bus et Pullman situé dans la même ville. Les bus en direction du littoral sont fréquents, particulièrement en période estivale.

Si vous venez en voiture, il est conseillé d’emprunter la Route 68 et d’aller tout droit vers l’ouest pendant environ 1h20. En arrivant au carrefour de Casablanca, tournez à gauche en prenant la Route F-90. Cette route arrive directement à Algarrobo et à partir de là, vous pouvez prendre le chemin côtier G-98-F aussi bien vers le sud que vers le nord pour visiter les différentes stations balnéaires. Toutes ces stations sont très proches les unes des autres, à 15 minutes de voyage maximum.

Même si toutes ces stations balnéaires sont collées les unes aux autres, certains prix varient suivant le lieu mais si vous voulez estimer une moyenne pour vos dépenses quotidiennes, sachez que louer un appartement ou un chalet avoisine les 65 USD par jour et vous pourrez avoir des menus traditionnels du bord de mer tels que du poisson frit avec un accompagnement à partir de 6 USD.

Par: Brian Gray, anthropologue et muraliste chilien spécialiste de la culture visuelle urbaine