La Colombie en 5 étapes: Bougez au “son de la sabrosura”

0

La Colombie est un pays de couleurs, de saveurs et de rythmes marqués par la diversité. Chaque région a un type de musique différent, qui vous incite à bouger et qui parfois vous renvoi à l’époque coloniale. Dans cet article, nous faisons le tour des rythmes colombiens les plus populaires pour que vous puissiez préparer vos valises et vos pas de danse.


1. Le vallenato, accordéons et légendes

Cet air qui utilise l’accordéon comme l’un des instruments principaux trouve ses origines dans les caraïbes colombiennes, où les gens sortent de leur maison pour échapper à la chaleur de l’après-midi en buvant une bière et en écoutant du vallenato. Petit à petit, ce rythme a intégré de nouvelles nuances et s’est développé dans des zones plus froides comme à Bogotá. Aujourd’hui, il est très courant d’entendre du vallenato dans les taxi de n’importe quelle ville colombienne, et dans les différents quartiers.

Sa célébrité est telle que chaque année, on célèbre à Valledupar l’emblématique Festival de la Légende Vallenata, l’un des meilleurs festivals et événements culturels de Colombie. Cette année, il aura lieu du 26 au 30 avril et un hommage sera rendu au chanteur populaire Carlos Vives. Trouvez toute l’information de cet événement sur la page officielle du festival.

Joignez-vous au Festival de la Légende Vallenata et profitez de chaque défilé et représentation musicale

2. La cumbia, “ ay mira que en Barranquilla se baila así”

Ce genre musical est présent dans beaucoup de pays d’Amérique Latine mais il est originaire de Colombie. Les esclaves africains, à l’époque coloniale ont inventé des instruments de percussion pour raconter avec de la musique, des histoires d’amour et de séduction autour du feu. Durant la danse, la femme bouge doucement les hanches, fait des petits pas en remuant les pieds et secouant sa jupe, tandis que l’homme la courtise.

Toute la Colombie danse la cumbia au mois de décembre et dans la partie caribéenne, c’est même toute l’année. Alors si vous voulez visiter Barranquilla, vous pouvez en profiter pour écouter ce rythme dans la Sala Interactiva de Carnaval, Elsa Caridi; ou aller plus loin et profiter du folklor local avec un tour de Chiva à Barranquilla.

Dans sa célèbre chanson Hips don’t lie, Shakira, avec quelques mélanges, bouge ses hanches au rythme de la cumbia:


3. La champeta, le reggaeton des carthagénois

Parler de champeta à Carthagène signifiait parler de la population d’origine africaine, marginalisée. Pourtant, avec le XXIe siècle, des nouvelles chansons ont relancé la champeta avec de jeunes talents. Ce rythme s’est vite retrouvé dans les discothèques les plus chic de la ville et est devenu une tendance.

Actuellement, la champeta à Carthagène fait partie de la culture côtière. A 10 minutes à pied de la cité fortifiée, on trouve un club appelé Bazurto Social club, c’est le lieu où est né l’un des groupes les plus représentatifs de ce genre: Bazurto All Star.

Si vous désirez compléter votre expérience culturelle, vous pouvez visiter le marché de Bazurto à Carthagène où vous pourrez comprendre comment la champeta est devenue une partie de la ville.

Explorez toute la ville avec un Grand City Tour


4. Salsa caleña, de Cali avec amour

Avec des aires de son, jazz, mambo et bolero, la salsa est un genre musical né dans les Antilles. En Colombie, ce genre s’est développé dans les années 60 et 70, à tel point que certaines villes comme Cali considèrent ce genre comme le leur.

Cali est connu comme la capitale mondiale de la salsa, pourquoi? Il y a plus de 90 académies de salsa et presque 120 établissements pour sortir en Pachanga*. Si vous montez à San Antonio pour voir la ville, vous entendrez sûrement ce rythme. C’est LE son de la ville! Quand vous visitez Cali, nous vous conseillons de vous préparer à danser avec un cours de salsa.

Chaque année à la Foire de Cali qui a lieu à partir du 25 décembre, des centaines de mélomanes, de collectionneurs, de danseurs et de personnes passionnées par la salsa se réunissent et fêtent l’événement.

*Pachanga: fête ou réunion joyeuse presque toujours avec de l’alcool

Laissez-vous séduire par la salsa de Cali. Assistez à des cours de danse

5. El Calypso, la musique des insulaires

L’Archipel de San Andrés, Providencia et Santa Catalina combinent le meilleur de la culture colombienne et les Antilles; son mélange musical est fascinant. Le genre musical par excellence de cet archipel est le calypso. Ce rythme né à Trinité et Tobago utilise principalement des tambours métalliques, des violons, des guitares et des maracas. Traditionnellement, il se chante en créole et en espagnol.

Il est rare d’entendre le calypso dans le reste de la Colombie, alors si vous voulez le découvrir, nous vous conseillons de préparer une visite à San Andrés et en même temps, découvrir l’une des plus grandes barrières de corail du monde.

Réservez un tour à San Andrés


Bonus: La carranga, le rythme de la campagne

Né dans les années 70, ce genre musical est l’un des rythmes représentatif de la région andine. La manière de le danser est une valse tout en bougeant les mains. Actuellement, il y a des fusions avec le rock comme le font les Rolling Ruanas, pour attirer plus de public.

Les villages proches de Bogotá on tendance à écouter de la carranga et contrairement à ce que l’on écoute sur la côte des Caraïbes dans les rues, la carranga est un genre réservé aux fêtes, festivals et concerts.


Laissez-vous captiver par les rythmes colombiens les plus populaires et amusez-vous à danser jusqu’au petit matin. Vivez des vacances inoubliables en Amérique du Sud et trouvez les meilleures expériences de voyage en Colombie avec Colombia4u.

Par: Laura García Betancur, journaliste et communicatrice audiovisuelle colombienne de l’Université de Manizales, Colombie