Le Christ Rédempteur en 10 anecdotes

0
rio_de_janeiro_helicoptero_49_feb_2006_zoomBelle vue sur Rio de Janeiro et le Christ Rédempteur / Source

Le principal monument touristique de Rio de Janeiro possède de nombreuses histoires et anecdotes à son sujet. Bien sûr, la plupart ne sont pas incluses dans le traditionnel Guide de Voyage de Rio. Raison pour laquelle nous vous avons préparé la liste des 10 anecdotes  que vous ne savez probablement pas à propos du Christ Rédempteur. En espérant que vous apprécierez !

1. Le Christ Rédempteur est situé sur la “Colline de la Tentation”

C’est le nom donné lors de la colonisation portugaise. Il fait référence à un lieu mentionné dans la Bible. Au 17e siècle, le nom change pour Corcovado, en raison sa ressemblance à un bossu (“concova” ou “corcunda” en portugais), comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous.

corcovadoporferrez            La Colline Corcovado peut être vue depuis le quartier Jardim Botânico / Source

2. Les rails conduisant à la statue du Christ ont été construits à peu près 50 ans avant la construction de la statue

Vous pouvez voir sur la photo que le dernier arrêt du tramway s’arrête juste avant l’observatoire. Le belvédère a été enlevé lors de la construction du Christ Rédempteur. Les rails d’origine sont toujours utilisés, mais les trains sont plus modernes et sécurisés. Le chemin de fer va jusqu’à “Floresta de Tijuaca“, la plus grande forêt tropicale du monde.

e-f-do-corcovado-eo-chapeu-do-sol-construcaonque-ficava-no-local-do-cristo2                 La Colline Corcovado, où se situe le Christ Rédempteur désormais / Source

3. L’Église Catholique a mené une campagne de fond pour redresser le Christ Rédempteur

Certaines personnes se souviennent encore avoir été volontaires et marché dans les rues de Rio avec des draps ouverts pour attraper l’argent que les gens jetaient par les fenêtres. João Havelange, aujourd’hui président de la FIFA, a notamment participé à cette campagne de fond lorsqu’il été enfant, en tant que scout.

4. Heitor da Silva Costa fut l’ingénieur en charge de la construction de la célèbre statue

À l’origine du projet, le Christ Rédempteur tenait dans ses mains une croix et un globe. Le moule de la tête du Christ et de ses deux mains ont été importés directement de France, où le sculpteur Paul Landozski vivait. C’est pour cela que pendant de nombreuses années, des personnes pensaient que le Christ était un cadeau du gouvernement français. Encore aujourd’hui les familles de Silva da Costa et de Landozski se battent pour savoir qui est le réel créateur du Christ Rédempteur.

Une pianiste, se disant ancienne élève de Landozsky, a proclamé que ses mains avaient servi de modèle pour les mains du Christ. Juste avant de mourir, elle confessa que c’était en fait un mensonge.

la-construccion-del-cristo-redentor-5-argos                La tête du Christ et la main du Rédempteur / Source

5. Un des ingénieurs du Christ Rédempteur, Heitor Levy, de religion juive, a tellement été obsédé par la construction de la statue qu’il s’est converti plus tard au christianisme

À cette époque, il était tout à fait normal de calculer le nombre d’ouvriers pouvant mourir pendant le projet de construction. Cependant, aucun accident n’a eu lieu durant la construction du Christ Rédempteur: un miracle ! Une légende raconte que Heitor Levy a inscrit le nom de toute sa famille sur une bouteille en verre dans le cœur de la statue.

6. À l’origine, la statue était de couleur verte, mais avec le temps, elle perdit toute sa couleur

Avec le temps, la couleur verte a disparu. A noter que la couronne sur la tête du Christ Rédempteur attire les éclairs.

imagens-do-dia-best-pictures-of-day-20140116-020-size-598            La statue a été touchée par la foudre plusieurs fois / Source

7. En 2010, la statue fut vandalisée par des graffitis pour la première fois

Celle-ci était pourtant à ce moment-là fermée au public. Mais les vandales ont escaladé les échafaudages et sont rentrés sur le site pour écrire une phrase protestataire, faisant référence au crime d’un couple ayant eu lieu deux mois auparavant.

anarkia          Echafaudage entourant la tête de la statue / Source

8. Le Christ Rédempteur est apparu dans de nombreux films partout dans le monde

Cependant, il y a eu plusieurs polémiques comme dans le film “2012“, où l’on voit la mer détruire la statue. L’Église Catholique, en colère mena en justice Columbia Pictures. La compagnie a dû alors présenter ses excuses et enlever la scène du film.

9. Il est possible de rentrer à l’intérieur du Christ et d’escalader sa tête et ses bras

Mais cette partie de la statue est uniquement réservée à l’équipe de maintenance, elle est par conséquent fermée au public. Cependant certains artistes brésiliens et journalistes essayent de négocier son accès.

10. Presque toute la population de Rio veut pouvoir apercevoir le Christ Rédempteur depuis leur fenêtre

Le prix des appartements donnant sur le Christ sont plus chers que les autres, même s’ils ont la même localisation et la même surface.

14184628476_f88f2075fc_z       Découvrez de la majestueuse statue du Christ Rédempteur / Source

Informations supplémentaires de l’équipe Rdj4u :

Durant les vacances scolaires brésiliennes, le site touristique peut vraiment être rempli de monde. Il faudra donc vous armer de patience, surtout si vous arrivez tard.

Il y aura toujours quelqu’un pour vous proposer de monter dans un mini-bus en échange de quelques dollars. Mais réfléchissez-y à deux fois avant d’accepter. De plus, pour redescendre, il vous sera davantage compliqué de trouver un transport. À la fin, les touristes optent davantage pour redescendre en taxi.

Faites attention aux vacances scolaires et aux jours fériés, et assurez-vous d’arriver assez tôt pour prendre le tramway. Vous pouvez également réserver un Tour au Christ Rédempteur si vous avez un emploi du temps serré, et que vous préférez le confort d’un service professionnel avec un transfert depuis votre hôtel.

Visitez notre site web pour obtenir davantage de renseignements sur Rio de Janeiro, et réserver des visites guidées et des activités !